Comment préparer votre kart pour la course

Comment préparer votre kart pour la course

Avant une course, il est important de vérifier son engin. Voici un aperçu des procédures essentielles à effectuer pour préparer votre kart après l’avoir sorti de la camionnette (ou de l’automobile…) et avant de démarrer votre moteur sur la piste.

Quelles sont les premières exigences à respecter ?

La première étape consiste à vérifier et à serrer tous les boulons, y compris ceux des moyeux, du volant, des clavettes des roulements d’essieu et d’autres composants liés à la sécurité. Vous avez terminé en cinq minutes. Faites un deuxième passage après le premier tour de piste, puis cinq tours de rodage, et terminez par une troisième inspection. Vérifiez maintenant votre convergence tout en ajoutant des disques.

Quelles tâches liées au moteur devez-vous accomplir ?

Alignez la roue dentée et le pignon avant de monter le moteur sur le châssis. En procédant par étapes, serrez le support avant, qui tire la chaîne, avant de serrer le support arrière, qui la desserre.

Gardez à l’esprit qu’en tirant la chaîne trop forte, vous augmentez la probabilité qu’elle se casse ou, pire, qu’elle plie le vilebrequin. Il est préférable de garder la chaîne légèrement lâche.

Chapitre des radiateurs

Le radiateur doit d’abord être rempli. Raccordez les tuyaux, puis versez-y de l’eau tout en inclinant le kart sur le côté pour éviter l’accumulation de bulles d’air. Bien que certains moteurs soient équipés d’une soupape d’évacuation d’air, le même effet peut être obtenu en tirant le kart vers le haut du côté du radiateur. Lorsque vous avez terminé, remplissez le radiateur et laissez le moteur du kart rugir pendant deux minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.