Les erreurs classiques des débutants en karting

Les erreurs classiques des débutants en karting

Si vous êtes novice et que vous voulez apprendre à aller plus vite, évitez les erreurs suivantes

Il existe peu de sports aussi électrisants que le karting. C’est un pur plaisir, que vous l’essayiez une fois dans votre vie ou que vous deveniez un accroc prêt à se lancer sur la piste dès que vous avez un après-midi ou une soirée de libres. Et une grande partie du plaisir et de l’excitation vient du fait que sur une piste de karting, vous n’êtes pas seulement autorisé à aller aussi vite que vous le pouvez, vous êtes encouragé à le faire.

Conduire un karting est très différent de la conduite de votre propre voiture, aussi rapide et puissante soit-elle. Au volant d’un kart, vous risquez, comme tout le monde, de commettre des erreurs très courantes qui peuvent compromettre sérieusement votre quête de vitesse. Apprenez à éviter ces pièges et vous serez sûr de battre vos amis ou même de poser des bases solides sur lesquelles construire votre carrière dans le sport automobile.

1. Déplacement des mains sur le volant

La direction d’un kart est différente de celle de votre voiture et est beaucoup plus sensible. Donc, première règle : gardez vos mains fermement sur le volant dans la position classique de 9:15, et ne les lâchez jamais. Cela vous permettra non seulement de contrôler le kart avec plus de précision, mais aussi de réagir plus rapidement aux inévitables dérives.

2. Freinage trop souple

Les freins d’un kart n’agissent que sur les roues arrière : le freinage auquel vous êtes habitué dans votre voiture ne fonctionne tout simplement pas. La meilleure façon de freiner sur un kart est exactement l’inverse de la façon dont on le fait en voiture : il faut d’abord appuyer fort sur la pédale, presque la bloquer, puis relâcher progressivement et doucement le frein à l’approche de l’apex. Les pilotes expérimentés qui souhaitent réduire les derniers dixièmes de leur temps au tour peuvent alors essayer le « Trail Braking », dans lequel le freinage, au lieu de se terminer, commence juste au moment où le virage est amorcé.

3. Prendre un virage trop tôt

Une erreur courante commise par les débutants et les karters expérimentés est de tourner trop tôt en entrée de virage. Si vous vous retrouvez en train de déraper à la sortie d’un virage, ou si vous avez l’impression de perdre de la vitesse après un virage, essayer de ralentir un peu plus avant de tourner, en visant un apex plus tardif. Si vous arrivez à bien entrer dans le virage, vous pourrez accélérer davantage à l’apex sans prendre le large.

4. N’utilisez pas toute la piste

La piste est marquée par des lignes et des bordures blanches. Vous avez le droit d’utiliser la piste autant que vous le souhaitez, alors utilisez chaque centimètre pour aller plus vite. Plus vous préparez chaque virage en allant sur les bords à l’entrée et à la sortie, et en centrant l’apex du mieux que vous pouvez, plus il sera facile de trouver la vitesse maximale.

5. Direction trop agressive

La précision est la clé de la vitesse en karting, et un style de conduite souple est le meilleur moyen d’y parvenir. De nombreux conducteurs inexpérimentés ont cependant tendance à braquer brusquement, ce qui fait déraper l’avant du véhicule : c’est ce qu’on appelle le sous-virage, qui fait que le kart a tendance à aller droit. Lorsque vous devez faire tourner un kart, agissez sur la direction doucement et progressivement, sans le « prendre par surprise ». Imaginez qu’il y a une tasse de café dans le kart que vous ne voulez pas renverser.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.